Extrait de Corroyère ou Redoul – Occitanie

19.20 144.00  HT

Description

L’extrait de corroyère (ou redoul) est produit en Occitanie à partir de matières premières locales de collecte biologique. Ce colorant 100% naturel est obtenu à partir des parties aériennes de la corroyère à feuilles de myrte (Coriaria myrtifolia L). Il est riche en tanins végétaux (tanins gallique) extraits à l’eau, selon une démarche éco-responsable. Une plante largement utilisée par les teinturiers du XVIIIe siècle (Paul Gout, Antoine Janot…). EXTRAIT PRODUIT EN EXCLUSIVITÉ ET EN QUANTITE LIMITEE Principaux constituants : tanins galliques env. 15 %. + flavonoïdes (glycosides de quercétine et du kaempférol).

Utilisation : Teinture naturelle et impression textile : l’extrait permet de teindre tous types de fibres, mordancées ou non. Les tanins galliques ont une affinité naturelle pour les fibres cellulosiques. Nuances en fonction de la formule et du mordant : beiges, fauves (non mordancé ou aluminium), gris en présence de fer, orange en présence de titane. Cette plante entrait dans la préparation du Noir de Bédarieux, notre ville. Cet extrait peut être utilisé dans les recettes des 157 Couleurs de Paul Gout.

Autres utilisations : Tannerie. La plante : La corroyère à feuilles de myrte (Coriaria myrtifolia L.) est une espèce fréquente dans le Midi de la France et jusqu’en Catalogne. Il s’agit d’un arbuste de 2-3m, présent en bordure de chemins et de rivières, qui possède des feuilles semblables à la myrte. ATTENTION : les fruits de cette plante sont très toxiques et peuvent parfois être confondus avec les mûres des ronces. La littérature indique aussi que les parties aériennes sont toxiques. Nous avons réalisé des recherches et analyses qui montrent que les parties les plus toxiques sont les graines (la pulpe des fruits l’est beaucoup moins). Notre extrait est fabriqué à partir de matière ne contenant aucun fruit, selon un procédé optimisé et nos analyses démontrent que les molécules toxiques ne sont décelées dans l’extrait qu’à l’état de traces. Utilisations historiques et Noir de Bédarieux  Le redoul ou corroyère est connu et utilisé depuis le Moyen-Âge dans le Midi de la France et en Catalogne. Narbonne et Montpellier constituaient de loin les plus gros centres importateurs de corroyère catalane en Languedoc. Au cours de la première moitié du XIVe siècle, la ville de Montpellier, le principal centre demandeur, fut peu à peu dépassée par Narbonne. Son nom est issu du latin corium ou corroyage, indiquant son utilisation pour le tannage des peaux, son premier usage. Le redoul est à la base de l’une des innovations techniques des teinturiers de draps languedociens et catalans du Moyen-Âge : il permettait d’obtenir un beau noir en donnant une seconde teinture aux tannins et aux sels de fer à un drap ayant déjà reçu un « pied » de pastel qui pouvait, dans ce cas, être sensiblement moins intense. Plus près de nous, des livres de chimie des teintures du XIXe siècle décrivent la fabrication du Noir de Bédarieux, dont le redoul est le principal ingrédient. GREEN’ING étant installée tout près de Bédarieux, c’était pour nous une évidence de faire renaître cette couleur. Revenir sur Extraits Végétaux & colorants naturels

Informations complémentaires

Poids ND
Poids

, ,

Notices et informations