PLANTES TINCTORIALES ET FIBRES NATURELLES EN GUADELOUPE

 

Le 8ème Colloque international des plantes aromatiques et médicinales (CIPAM 8) s’est tenu du 29 septembre au 4 octobre 2014 en Guadeloupe autour de la thématique « Innovations et traditions au cœur de la biodiversité des Caraïbes ».

Durant 6 jours, des scientifiques, acteurs économiques, et acteurs institutionnels ont présenté leurs travaux et échangé autour de 5 thématiques, permettant d’aborder la valorisation des plantes  tropicales et caribéennes sous différents angles:
-la biodiversité ;
-les savoirs traditionnels ;
-les techniques innovantes et les principes actifs ;
-les enjeux économiques ;
-la réglementation des produits à base de PAM.

Animation P. BRENAC -  thématique INNOVATIONS

Animation P. BRENAC – thématique INNOVATIONS

Une journée a été consacrée aux plantes tinctoriales et fibres naturelles.

De nombreuses plantes tinctoriales poussent à l’état naturel sur l’archipel guadeloupéen (indigotiers, campêche, roucou, noni, amandier …).

La culture d’indigotiers est l’une des premières cultures à avoir été introduite par les colons européens dans le Nouveau Monde. Cette préindustrie, dont la production était destinée aux ateliers de teinturiers d’Europe, va se développer dans l’ensemble de la Caraïbe au XVIIe et XVIIIe siècle et jouer un rôle économique non négligeable.

Des vestiges d’indigoteries sont encore visibles entourés de plants d’indigotiers. L’indigo anil (Indigofera suffruticosa Mill.) et l’indigo franc (Indigofera tinctoria L.) sont deux espèces d’indigo communes dans l’archipel.

 

Patrick BRENAC a été invité à présenter une conférence sur le thème : « les contraintes liées à la qualité des matières premières tinctoriales ». Ce fut également l’occasion d’annoncer la création, toute récente, de la société GREEN’ING.

Cette session comprenait également des conférences de Dominique CARDON (Histoire des plantes tinctoriales : place de la Guadeloupe), Tristan YVON (Histoire des indigoteries de Marie Galante) et Yves PELISSIER (Fibres naturelles de Guadeloupe : perspectives d’exploitation).

Au cours du gala de clôture du colloque, a eu lieu un défilé de mode « Couleurs de Guadeloupe », présenté par les élèves du lycée professionnel Chevalier Saint-Georges qui ont confectionné des créations originales teintes avec des plantes tinctoriales de Guadeloupe. Les teintures avaient été réalisées en juin sous la direction de Michel GARCIA.

 

Défilé COULEURS DE GUADELOUPE

Défilé COULEURS DE GUADELOUPE